UNICEF: Diagnostic précoce du VIH chez le nourrisson et diagnostic de la charge virale au point de service (Project Point Of Care)

/

En 2019 sur les 1,8 millions d’enfants (< 15 ans) vivant avec le VIH, seulement la moitié recevaient un traitement antirétroviral (TARV) ; 95 000 sont morts de maladies liées au VIH, en partie parce que ces derniers n’ont pas été diagnostiqués précocement.

En 2019, environ la moitié des 1,8 million d’enfants (<15 ans) vivant avec le VIH recevaient un traitement antirétroviral (TAR). Jusqu’à 95 000 enfants sont morts de maladies liées au VIH la même année, en partie parce qu’ils n’ont pas été diagnostiqués à temps. Entre 2010 et 2017, l’Afrique de l’Ouest a enregistré l’un des plus faibles taux de détection précoce des enfants à risque (21 % en 2017) et d’initiation du TAR chez les enfants âgés de 0 à 14 ans (26 % en 2017). Au Sénégal, malgré les efforts continus du gouvernement pour améliorer le diagnostic précoce des enfants à risque et le suivi de la charge virale, les résultats restent encore en deçà des attentes.

Le recours aux techniques non conventionnelles, à proximité des bénéficiaires (au point de prestation de service), devient une nécessité pour améliorer le diagnostic et le suivi des personnes vivant avec le VIH. Les techniques jusque-là utilisées ne permettent pas une prise de décision et une prise en charge rapide. En effet, d’importants délais s’écoulent entre la réalisation des tests et la disponibilité des résultats (jusqu’à 1 mois d’attente). 

Dans le cadre du lancement de la phase pilote du projet Point Of Care (POC) dans sept régions du Sénégal, Askaan Santé en partenariat avec le Fond des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation Internationale d’achats de médicaments UNITAID et la Clinton Health Access Initiative, a apporté son expertise dans le domaine de la génération de la demande pour mettre en œuvre cette solution innovante et accroître son utilisation auprès des prestataires de soins, au profit des bénéficiaires. 

Askaan Santé a notamment réalisé une étude exploratoire pour une meilleure compréhension des facteurs qui influencent l’utilisation des services de dépistage précoce du VIH chez les enfants et la mesure de la charge virale chez les personnes vivants avec le VIH ; et développé un plan et des supports de communication sur mesure, destinés à promouvoir l’utilisation des services POC dans les régions cibles, en utilisant une approche participative. 

Une des étapes importantes de ce processus a été l’atelier pour l’élaboration des supports de communication pour la création de la demande pour le dépistage précoce des enfants nés de mère séropositives et la mesure de la charge virale chez les personnes vivants avec le VIH (PVVIH), et les populations à risque, qui a vu la participation active aussi bien des bénéficiaires et des acteurs du système de santé.